Exobiologie et Astrobiologie

Home / Publications scientifiques / Les premières bactéries “mangeaient-elles” du Soufre ?

Pascal Philippot

© P. Philippot

.

Jusqu’à présent, on pensait qu’il y a 3,5 milliards d’années, certaines des premières bactéries tiraient leur énergie de la réduction des sulfates, comme elles le font aujourd’hui aux abords des sources hydrothermales au fond des océans. En analysant les proportions d’isotopes des composés soufrés dans des roches australiennes, Philippot et al., (2007) concluent que ces anciennes bactéries tiraient leur énergie non pas du sulfate mais du soufre élémentaire. Le métabolisme proposé, la disproportionation, est un métabolisme rudimentaire encore peu connu et peu étudié. L’utilisation du soufre élémentaire plutôt que du sulfate (composé oxydé) par ces microorganismes primitifs renforce la thèse selon laquelle l’environnement de la toute jeune Terre était pauvre en oxygène.

Pour en savoir plus :
Philippot P., van Zuilen M., Lepot K., Thomazo C., Farquhar J., van Kranendonk, M., 2007. Early Archean microorganisms preferred elemental sulfur, not sulfate. Science, 317 : 1534-1535.

Laisser un commentaire