Exobiologie et Astrobiologie

Home / Publications scientifiques / Formation d’un isomère de la glycine sous forme de sel dans les glaces du milieu interstellaire

Jean-Baptiste Bossa

L’effondrement gravitationnel d’une partie d’un nuage moléculaire interstellaire (nébuleuses) engendre la formation d’étoiles et de systèmes planétaires. Ces nuages moléculaires interstellaires sont constitués de gaz et de grains de poussières sur lesquelles des atomes et des molécules peuvent s’accréter pour former une glace interstellaire. Ces glaces évoluent selon les conditions physiques du milieu (cycles thermiques, radiations ultraviolettes intenses etc…). De nombreuses molécules organiques détectées dans le MIS sont issues de la chimie présente dans ces glaces.

Nos expériences en laboratoire ont pour but de simuler la chimie dans des glaces analogues au MIS. A l’aide de la spectroscopie infrarouge, nous avons mis en évidence la formation d’un des isomères de la glycine (plus petit acide aminé protéinogène) sous la forme de sel (méthylammonium methylcarbamate, [CH3NH3+] [CH3NHCOO-]). Cette réaction est purement thermique et repose sur la réactivité entre deux molécules d’intérêt astrophysique : le dioxide de carbone (CO2) et la méthylamine (CH3NH2). Ce type de sel peut être incorporé via ces grains dans des objets de type cométaire.



.
Pour en savoir plus :

  • Bossa, J. B., Borget, F., Duvernay, F., Theule, P. & Chiavassa, T. Formation of Neutral Methylcarbamic Acid (CH3NHCOOH) and Methylammonium Methylcarbamate [CH3NH3+][CH3NHCO2-] at Low Temperature. J. Phys. Chem. A 112, 5113 – 5120 (2008).

Laisser un commentaire