Exobiologie et Astrobiologie

Home / Evènements / Un TPE particulier : participer à une expérience spatiale !

Par Chinoué Cologer et Laurenne Rey, lycéennes en 1ère S, au Lycée Pablo Picasso à Fontenay sous Bois (94), effectuant un TPE sur la possibilité de vie ailleurs dans l’univers.

Une expérience de , PROCESS, a été envoyée en Juillet 2007 sur la Station Spatiale Internationale, les échantillons sont revenus sur Terre début Octobre; le but de cette expérience est en partie de nous permettre de mieux comprendre l’atmosphère de Titan, et d’étudier les conséquences de l’irradiation solaire sur des molécules organiques. Les premières analyses ont été faites le 3 Novembre 2009. Nous étions là !

Nous avons eu la chance d’être accueillies à l’Université Paris 12 par Hervé Cottin (Maître de Conférence à l’Université Paris 12 et au Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques – LISA – responsable scientifique de l’expérience PROCESS), Michel Viso (Responsable Thématique de l’Exobiologie au CNES) et Mégane Cloix (Assistante Ingénieure au LISA), dans le cadre d’un TPE sur les possibilités de vie en dehors de la Terre.  Pour respecter les contraintes des TPE et pour profiter de la belle opportunité de travailler sur ces échantillons, nous avons restreint notre sujet à la possibilité de la vie sur Titan.

Nous sommes arrivées au LISA le Mardi 3 Novembre 2009.

Dès notre arrivée Mégane est venue nous accueillir; elle nous a présenté les fiches expliquant l’expérience, et nous a récapitulé les différentes étapes de l’expérience. Toute la matinée a été réservée à défaire les cellules des plaques, suite à un problème technique les cellules qui ont été envoyées n’étaient pas exactement à la bonne taille (un défaut d’une petite fraction de millimètre), certaines ont  donc été forcées pour pouvoir rentrer dans les supports, mais au moment de les enlever cela a été sportif ! Après une grosse matinée, Hervé Cottin nous a gentiment invitées dans la crêperie de l’Université (les crêpes étaient excellentes). L’après-midi a donc été réservé à la spectroscopie infrarouge, et les résultats furent interprétés ultérieurement.

Un porte échantillons qui a été exposé à l'extérieur de la Station Spatiale Internationale

L’expérience est composée de deux assemblages de plaques comme ci dessus. Il y a deux couches, celle du dessus exposée aux rayons solaires et celle du dessous qui demeure dans l’obscurité. Ces plaques contiennent plusieurs cellules vissées. Il va donc falloir séparer les deux plaques l’une de l’autre, pour ensuite dévisser les cellules une à une. Les cellules sont des petites capsules qui peuvent contenir différents gaz ou solides; dans cette expérience elles sont soit composées de fluorure de magnésium (MgF2) ou encore de quartz (SiO2), ces matériaux ont des propriétés qui laissent plus ou moins passer les Ultra Violets. Les plaques de fluorure de magnésium ou de quartz sont collées à un support métallique.

Plateaux d'exposition et outils pour retirer les cellules

Les deux plaques sont dévissées.

Une cellule extraite d'un porte échantillons

La cellule est dévissée, identifiée, et mise sur un support (ici sur la plaque blanche en arrière plan).

Plan de localisation pour le stockage des cellules

Pour ne pas avoir à identifier une seconde fois les cellules, une feuille représentant le support est imprimée, on y note ensuite les différentes cellules.

Observation de cellules à la loupe binoculaire

Pour compléter leurs dossiers, les cellules ont le droit à une séance photo, pour avoir une comparaison entre avant, et après l’expérience.

Porte échantillon du spectromètre infrarouge

Ensuite, les cellules sont analysées grâce à de la spectroscopie infrarouge. Elles sont donc placées dans le spectroscope, qui est relié à un ordinateur.

IMGP2129

On règle les paramètres du spectroscope via l’ordinateur. On lance la mesure,

IMGP2130

la cellule est enfin analysée.

L’expérience a été très longue et nous avons été surprises de devoir passer autant de temps à défaire les cellules, et à faire des spectroscopies avant de pouvoir interpréter les résultats.

Laisser un commentaire