Exobiologie et Astrobiologie

Home / Actualités / Les cinquièmes journées de la SFE se sont tenues à l’Observatoire de Haute Provence

La Société Française d’ organise tous les deux ans des rencontres scientifiques pour discuter de l’évolution des connaissances dans le large domaine interdisciplinaire qu’est l’. Cette année, les 5èmes Rencontres de la SFE se sont tenues du 15 au 18 Octobre, à l’observatoire de Haute Provence, situé dans la commune de Saint-Michel-l’Observatoire (04). Les discussions et les échanges se sont donc tenues à quelques pas de la coupole et du télescope où ont été faites les mesures qui ont conduit à la première détection d’une exoplanète en 1995.

 

Les participants aux 5ème rencontres de la

Ces journées ont été organisées autour de 5 thèmes :

L’habitabilité dans le système solaire et ailleurs

La matière organique : du Milieu interstellaire à la Terre primitive

Les premiers pas du vivant

L’environnement de la Terre primitive et la vie dans les milieux extrêmes

L’histoire et la philosophie des origines de la vie, aspects sociétaux et éthiques

Une dernière journée a été consacrée à un atelier sur le thème « biosignatures et traceurs de vie dans le contexte des exoplanètes : état de l’art ».

Les participants aux journées de la SFE 2018

Une cinquantaine de chercheurs, astrochimistes, planétologues, astronomes, géologues,  biologistes, chimistes, épistémologues, ont échangé sur ces différents sujets. Quatre journées de discussion ne peuvent évidemment tenir dans un bref compte rendu, mais parmi les points les plus discutés on peut relever quelques sujets âprement débattus :

  • les incertitudes concernant la possibilité que la vie puisse apparaître dans des environnements tels que les océans actuels des lunes glacées des planètes géantes (Europe, Encelade, Titan, etc.), ce qui ne rend pas moins important la nécessité de les explorer,
  • la terrible difficulté d’établir des signatures univoques de la présence de vie à partir des données que fourniront dans les prochaines années (voire décennies) les nouvelles générations d’instruments sondant les exoplanètes.
  • les progrès concernant les études sur l’évolution du vivant depuis son apparition sur Terre, son adaptation aux environnements les plus extrêmes, et les doutes qui demeurent concernant les plus anciennes traces de la vie sur notre planète.
  • et enfin la nécessité de continuer à fédérer au niveau national une communauté large de chercheurs travaillant dans le domaine de l’exobiologie.

Ces journées ont aussi été l’occasion de remettre les prix de la SFE aux deux lauréates de cette année : Anaïs Bardyn et Cornélia Meinert, et de les écouter présenter leurs travaux.

Cornélia Meinert (Prix Jeune Chercheur) et Anaïs Bardyn (Prix de Thèse), se sont fait remettre par Muriel Gargaud et Hervé Cottin leur prix à l’occasion de ces rencontres SFE

 

Le conseil d’administration en place depuis 2015 achevait son mandat à l’occasion de ces journées. Un nouveau conseil d’administration a été élu et prend la relève avec un renouvellement de 50% de ses membres. Hervé Cottin, professeur à l’Université Paris Est Creteil (UPEC) et chercheur au LISA, succède à Muriel Gargaud (directrice de recherche CNRS au Laboratoire d’Astrophysique de Bordeaux) qui a assuré la présidence de la société pendant 6 ans. Louis d’Hendecourt, directeur de recherche CNRS au PIIM, assure la vice-présidence de la société. La composition complète du CA peut être trouvée ici.

 

Les présentations des différents intervenants sont disponibles ci-dessous (cliquez sur les noms pour accéder à la présentation):

Anaïs Bardyn – Caractérisation de la matière organique dans les particules de 67P/Churyumov-Gerasimenko

Bastien Brugger Internal structure of terrestrial exoplanets

Benjamin Charnay – Co-Evolution of life and environment on the early Earth

Christian Mustin – Habitabilité des Exo-Mondes

Christophe Thomazo – Fertilisation de l’océan primitif des microorganismes

Cornelia Meinert – How life became handed?

David Moreira – Les premières diversifications du vivant

Dominique Boidin – Voyage au coeur de la matière

Fabien Stalport – L’instrument MOMA: recherche de matière organique sur Mars

Florence Raulin-Cerceau – Détection d’autres civilisations dans l’univers, perspectives épistémologiques

Franck Selsis – Les biosignatures atmosphériques

Gael Choblet – Emergence of life in icy worlds

Jacques Reisse – La médaille Darwin-Wallace de la Linnean Society

Jean-Claude Guillemin – Rôle des transitions de phase dans l’origine de l’homochiralité

-Kevin Lepot – Premières traces de vie avérées?

Lora Jovanovic – Pluton, un exemple de chimie organique oxygénée

Magali Deleuil – Contraintes observationnelles pour l’habitabilité des exoplanètes

Marie-Paule Bassez – Géobiotropie

Mathias Nowak – Imagerie directe des exoplanètes

Purificacion Lopez-Garcia – Fausses idées sur l’évolution biologique

Robert Pascal – Une orifine de la vie impossible dans les océans profonds des satellites glacés?

Yannick Vallee -Des peptides riches en thiol dans l’océan primitif?

 

 

Laisser un commentaire