Exobiologie et Astrobiologie

Home / - Chimie / L’origine de la vie : sur les traces des premiers acides aminés

Par Uwe J. Meierhenrich

Un professeur de l’Université de Nice-Sophia Antipolis s’est dédié à mieux comprendre l’origine de la vie sur Terre. Il trace la naissance des acides aminés dans l’espace et suit leur évolution.
.
.

Les acides aminés sont des éléments constitutifs des protéines et ainsi de tout organisme vivant sur Terre. Mais d’où viennent-ils et comment se sont formées les premières protéines sur Terre ? Trouver des réponses à ces questions passionnantes est un des domaines de recherche principaux d’une équipe internationale formée autour du Pr. Meierhenrich de l’UMR 6001, Université de Nice-Sophia Antipolis, CNRS. Par une simulation des conditions interstellaires, le Pr. Meierhenrich et ses collègues internationaux ont déjà pu montrer que les acides aminés ne se trouvent pas seulement sur Terre : ces composés peuvent en effet être produits d’une façon durable et en quantités phénoménales dans les nuages interstellaires. Cette découverte publiée dans Nature a suscité mondialement un vif intérêt. En conséquence, on se pose aujourd’hui la question de savoir si la vie terrestre a vraiment ses origines dans le ciel au-dessus de nos têtes. Est-ce que ces briques élémentaires des organismes vivants ont-elles été produites dans l’immense étendue de l’espace et sont-elles tombées il y a 4 milliards d’années sur la Terre qui leur a ainsi servi comme une boîte de Pétri d’où l’évolution de la vie en a procédé ? Et si la réponse est « oui » – est-ce que la vie existe aussi sur d’autres planètes ; par exemple sur des exo-planètes dont on a découvert des centaines récemment ?

Pour répondre aujourd’hui à ces questions, une caractéristique des acides aminés a été particulièrement examinée à savoir l’origine de leur asymétrie. Il est bien connu que la parité entre les acides aminés de configuration droite et gauche a été violée lors de la formation initiale de la vie sur Terre. C’était là que la parité a basculé en faveur des acides aminés « gauches ». En conséquence, aujourd’hui les protéines des êtres vivants sur Terre utilisent exclusivement ces briques moléculaires gauches. En effet, la structure des protéines ne comporte pas des acides aminés droits. La recherche vise maintenant à comprendre si les acides aminés « extra-terrestres » sont également asymétriques. La confirmation de cette hypothèse serait un signe fort que les premiers acides aminés présents sur la Terre proviennent de l’espace – hypothèse qui augmente aussi la probabilité que la vie ait pu se développer encore à d’autres endroits dans l’immense étendue de l’espace. Ce sont des questions qui intriguent également l’ESA (European Spatial Agency) qui a lancé avec les missions spatiales Rosetta et ExoMars un programme de recherche ambitieux, visant à fournir maintenant et pour la première fois des résultats sur la symétrie des molécules prébiotiques (antérieures à l’apparition de la vie sur Terre). Ainsi les chercheurs de ces missions, y compris le Pr. Meierhenrich et son équipe, espèrent pouvoir déchiffrer l’origine de la vie sur Terre et – éventuellement – ailleurs.

En août 2008, un nouveau livre dont le titre est « Amino Acids and the Asymmetry of Life » et l’auteur est le Pr. Meierhenrich a paru. Ce livre explique dans une manière très compréhensible et passionnée, pourquoi et comment les acides aminés gauches ont été sélectionnés pour former les premières structures de la vie. Ainsi, un modèle concluant sur l’origine de la vie est développé. Ce modèle est situé entre la biologie, la physique et la chimie moderne et présente les sciences exactes sous un nouvel éclairage. Le livre s’adresse à tous les étudiants et aux lecteurs ayant un intérêt pour les sciences naturelles.

Contact :
Pr. Uwe Meierhenrich
Laboratoire de Chimie des Molécules Bioactives et des Arômes (LCMBA)
UMR 6001, Université Nice-Sophia Antipolis, CNRS
Institut de Chimie de Nice
28, avenue Valrose
06108 Nice
Tél : 04.92.07.61.77

Laisser un commentaire