Exobiologie et Astrobiologie

Home / Stages et emplois / Offre de thèse astrochimie en co-direction au LPC2E à Orléans et au LATMOS à Guyancourt

 Optimisation de l’analyse de la matière organique et minérale simulant celles de Titan et d’Encelade sur un prototype spatial d’analyseur en masse à haute résolution

Physico-Chimie – Chimie Prébiotique – Spectrométrie de masse – instrumentation spatiale

Une bourse doctorale financée par le CNES en physico-chimie et spectrométrie de masse est à pouvoir en co-direction dans les équipes de Planétologie du LPC2E (Laboratoire de Physique et Chimie de l’Environnement et de l’Espace), UMR 7328, à l’Université d’Orléans et du LATMOS (Laboratoire ATmosphères, Milieux et Observations Spatiales), UMR 8190, à l’Université de Versailles St-Quentin.

L’objectif de ce travail de thèse est la caractérisation de la matière organique et minérale des analogues de Titan synthétisés au LATMOS et des analogues d’Encelade synthétisés à Heidelberg. Les analyses seront effectuées avec des spectromètres de masse basés sur la technique Orbitrap™ et développés pour les applications spatiales à bord de missions futures, notamment le prototype Orbitrap™ de laboratoire disponible au LPC2E à Orléans.

Le doctorant cherchera à dégager des signatures spectrales liées aux modes de formation des produits organiques mesurés en tenant compte des contraintes de résolution et d’ionisation propres aux sources. Deux sources d’ionisation seront utilisées: une source LDI (Laser Desorption and Ionization) à Orléans et une source LILBID (Laser Induced Liquid Beam Ionization and Desorption) à Heidelberg.

Le doctorant sera amené à participer (en fonction des sélections effectives des différentes propositions) aux essais fonctionnels et de calibration prévus dans le cadre des collaborations avec le JPL/Caltech sur la problématique Titan, et ou l’Université de Stuttgart sur la problématique poussières d’Encelade.

Le travail de thèse proposé s’inscrit dans la continuité de l’effort engagé par le consortium entre LPC2E/LATMOS/LISA/IPAG/CSNSM sur le développement pour les futures missions spatiales d’un analyseur en masse de nouvelle génération à haute résolution basé sur la technique Orbitrap™.

Les candidats devront être titulaires d’un Master-2 en physico-chimie, en physique, en chimie, ou en sciences planétaires, et manifester un intérêt marqué pour la chimie des origines de la vie et pour l’expérimentation.

La thèse sera co-dirigée par le Dr. Christelle Briois du laboratoire LPC2E à l’Université d’Orléans et le Dr. Nathalie Carrasco du laboratoire LATMOS à l’Université Versailles Saint-Quentin.

Les candidats sont invités à déposer un dossier d’inscription en ligne au plus vite sur le site du CNES (sujet SUMS/Système Solaire ; appel à candidatures ouvert de janvier à fin mars 2015 : http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/7420-candidater.php) et à contacter les Drs. Christelle Briois et Nathalie Carrasco (christelle.briois@cnrs-orleans.fr / 0238417111 & Nathalie.Carrasco@latmos.ipsl.fr / 0180285272).

Pour validation du recrutement par l’École Doctorale de rattachement, le candidat retenu devra présenter son projet de thèse devant un jury fin juin 2015 (modalités communiquées plus tard). Le début de la thèse est prévu pour septembre ou octobre 2015.

Laisser un commentaire