Exobiologie et Astrobiologie

Home / Astronomie / La recherche de planètes analogues à la Terre

En 1995, Michel Mayor et Didier Queloz découvrent la première planète en dehors du système solaire. En 2006, ils découvrent la première exoplanète tellurique, du même type que la Terre. Depuis, plus de 400 exoplanètes ont été découvertes, révélant un monde extrêmement diversifié, remettant en cause notre vision des systèmes planétaires. Existe-t-il une nouvelle planète, analogue à la Terre, situé dans la « zone habitable » de son étoile, et donc susceptible d’abriter une autre forme de vie ?

En cliquant sur l’image ci-dessous, retrouvez Christophe Lovis, astronome à l’observatoire de Genève, pour le dernier volet d’un cycle de conférences à la cité des sciences et de l’industrie de Paris.

Une réponse à “La recherche de planètes analogues à la Terre”

  1. Domisse Says:

    Très belle conférence, pédagogique, bien structuré, bien expliqué. Bravo !
    Pour faire court, la plupart des 500 exoplanètes découvertes actuellement sont massives qu’il faut s’attendre à des géantes de glace ou de gaz comme Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.Elles sont très proches de leur étoile.
    Je me pose des questions passionnantes :
    1/ Jusqu’où une exoplanète peut-elle s’approcher de son étoile sans se laisser happer ou sans perdre son atmosphère ? Il doit exister un point de non retour et certains spécialistes avancent la distance de 0,15 AU. Ces Jupiters chauds sont donc instables et auraient donc une durée de vie limitée.
    2/ Les rotations de ces exoplanètes sont “bloquées” car elles montrent toujours la même face à l’étoile et les conditions en pression et température doivent être extrêmes et on atteint des températures de plusieurs milliers de degrés voire plus.Ces exoplanètes doivent disparaître par effet de marée.
    3/Un mot sur la fameuse zone d’habitabilité. Ce n’est pas parce que une exoplanète est située dans la zone d’habitabilité qu’elle abrite forcément de la vie d’où des erreurs d’interprétation dans des articles sur le web.

    Passionnant !
    Domisse
    http://www.les perseides.com

Laisser un commentaire