Exobiologie et Astrobiologie

Home / Actualités / Communiqué du conseil d’administration de la Société Française d’Exobiologie

English version below

Communiqué du conseil d’administration de la Société Française d’

Le 25 Septembre 2020

La recherche de vie ailleurs que sur la Terre est l’un des défis majeurs de la science du 21e siècle. Ce sujet génère un vif intérêt du public et beaucoup d’avancées scientifiques en lien avec ce thème sont très largement relayées dans les médias. La forte compétition internationale sur ces sujets à grande visibilité ou simplement l’envie de bénéficier d’une toute relative “notoriété médiatique”, peut pousser à publier des résultats rapidement, sans recul, et surtout à en exagérer la portée en les présentant en des termes trop définitifs pour les non spécialistes du domaine. Le cadre large et interdisciplinaire de l’exobiologie (ou ) peut aussi conduire à extrapoler indûment les implications de ces travaux de recherche bien au-delà du champ d’expertise des auteurs pour leur donner une portée exobiologique hautement spéculative et dénuée de rigueur scientifique.

À la suite de l’annonce de la détection de “signes de vie” dans l’atmosphère de Vénus, la Société Française d’Exobiologie tient à rappeler qu’il est de la responsabilité des scientifiques travaillant dans le domaine de l’exobiologie de faire preuve de la plus grande rigueur quant aux observations et à leurs interprétations fortement médiatisées. Comme dans tous les domaines scientifiques, la plus haute exigence éthique doit prévaloir lorsqu’il s’agit de présenter et d’expliquer des résultats aux médias et au grand public. Apporter une preuve irréfutable de , si elle existe, sera probablement l’un des défis les plus complexes des prochaines décennies. La crédibilité des recherches en exobiologie et plus largement celle de la recherche scientifique risquent d’être durement et durablement entamées si toute observation inattendue dans un environnement extraterrestre est attribuée à une présence de vie, sans démonstration rigoureuse et sans avoir écarté toutes les explications alternatives.

 

Statement of the board of the French Astrobiology Society

The search for life beyond Earth is one of the main scientific topics of the 21st century. This subject generates keen public interest and many scientific advances in this area are widely reported in the media. The strong international competition in this field or the temptation to benefit from a very relative “media notoriety”, can push some researchers to publish results too quickly, without hindsight, and especially to overstate their impact by being too assertive for non-specialists in the field. The broad and interdisciplinary framework of astrobiology (also called exobiology) can also lead some of us to unduly extrapolate the implications of this research well beyond our specific field of expertise with the risk of highly speculative conclusions devoid of scientific rigor.

Following the announcement of the detection of “hints of life” in the atmosphere of Venus, the French Astrobiology Society would like to remind everyone that it is the responsibility of scientists in the field of astrobiology to produce observations and interpretations with the greatest scientific rigor. As in all scientific fields, the highest ethical standards must prevail when it comes to presenting and explaining results to the media and the general public. Providing irrefutable proof of extraterrestrial life, if it exists, will likely be one of the stiffest challenges of the coming decades. The credibility of research in astrobiology and, more generally, of scientific research can be severely and permanently damaged if any unexpected observation in an extraterrestrial environment is attributed to the presence of life, without rigorous demonstration and without having ruled out all the alternative explanations.

 

 

 

3 Réponses à “Communiqué du conseil d’administration de la Société Française d’Exobiologie”

  1. Jean Schneider Says:

    Je trouve ce communiqué très superficiel.
    Pas le moindre argument technique.

  2. Olivier Poch Says:

    Bonjour,
    Quelques jours après ce communiqué, nous avons publié sur ce site une analyse plus détaillée de la publication scientifique qui l’a motivé, et que vous pouvez consulter ici : http://www.exobiologie.fr/blog/2020/10/01/venus-et-la-phosphine-de-trop-grandes-esperances/

  3. Daniele Pinti Says:

    Bonjour des commentaires de Theresa Encrenaz et moi sur le périodique “Québec Science” au propos de la phosphine sur Vénus.

Laisser un commentaire