Exobiologie et Astrobiologie

Home / Actualités / Hommage à Hervé Martin

Hommage à Hervé Martin

 

Nous avons la tristesse de vous faire part du décès de Hervé Martin, professeur (émérite) à Clermont-Ferrand et membre de la . Hervé est décédé Mardi 15 Juin au soir à 69 ans, des suites d’une opération planifiée, suivie de complications inattendues.

Hervé est né en 1951 à Saint-Quay-Portrieux. Il a obtenu son doctorat à Rennes en 1979, travaillant sur les migmatites cadomiennes du complexe de Saint-Malo. Il a poursuivi sa carrière à Rennes et c’est à ce moment-là qu’il a réalisé les travaux qui l’ont rendu célèbre sur les TTG archéens de Finlande. Il fait partie de ceux qui ont formulé ce qu’on appelle aujourd’hui le modèle « adakitique » ou « plaque chaude » (1986-87). Ce modèle reste encore à ce jour un superbe exemple de raisonnement géochimique simple et limpide soutenant une conclusion géologique nette et logique. En 1992, il est nommé professeur des universités à Clermont-Ferrand, où il a passé le reste de sa carrière. Il a continué à travailler sur l’archéen, explorant les « sanukitoïdes » d’Inde et d’Afrique du Sud ; et examinant les adakites d’Amérique du Sud. Plus tard dans sa carrière, il s’est impliqué en , participant à des projets multidisciplinaires liant physique, , , , . Hervé avait pris sa retraite l’année dernière (2020), et était professeur émérite à Clermont.

Hervé était un chercheur de réputation internationale, l’un des meilleurs dans son domaine. Pour ceux qui ont eu la chance de le connaître de près, c’était dur à imaginer, tant il paraissait impossible de réconcilier son côté “ours affectueux” avec l’image d’un grand Professeur mondialement connu. Ses publications étaient des modèles de clarté et de logique.

Celles et ceux qui l’ont connu n’oublieront pas son goût immodéré pour les calembours, jeux de mots et autres blagues. Ses étudiants se souviendront d’un enseignant chaleureux, passionnant et motivant, et ses doctorants et collaborateurs se rappelleront sa disponibilité, ses encouragements, et son enthousiasme pour les projets qu’il dirigeait.

Hervé fut un compagnon de route indéfectible des écoles d’exobiologie de Propriano de 1999 à 2005, puis du Teich où, depuis 2007, il donnait régulièrement des cours, au contenu pédagogique exceptionnel (https://astrobiovideo.com/fr/). Il était éditeur de l’encyclopédie d’ pour le domaine “ Archéenne”, il avait participé à de nombreux ouvrages collectifs, notamment « le Soleil, la Terre, la vie » paru chez Belin en 2009, puis traduit en anglais chez Springer en 2012 et récemment publié en Japonais chez Nishimura publisher. Il avait encore récemment participé à un projet de vidéos pédagogiques pour les L1-L3, toujours avec le même enthousiasme pédagogique et la même passion pour la géologie archéenne.

 

Hervé laisse derrière lui son épouse Danièle, ses fils Ronan et Erwan, et ses petits-enfants, auxquels nous adressons nos plus sincères condoléances.

 

(Texte adapté pour la SFE de l’hommage rédigé par J.F. Moyen, ancien doctorant d’Hervé Martin)

 

 

 

Laisser un commentaire