Exobiologie et Astrobiologie

Home / Actualités / Hommage à Anny-Chantal Levasseur-Regourd

Nous avons eu la tristesse d’apprendre le décès de notre collègue et amie Anny-Chantal Levasseur-Regourd, le 1er Aout 2022.

Anny-Chantal Levasseur-Regourd est née en 1945 à Semur-en-Auxois et a grandi à Oran.

Après ses études à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, elle soutient son doctorat en Sciences Physiques en 1976 sous la direction de Jacques Blamont. Elle a analysé les observations atmosphériques et astronomiques faites par le satellite D2A avec une contribution à l’étude de la lumière zodiacale. En 1977, elle postule à la campagne de sélection des astronautes de l’ESA et est la seule femme sélectionnée parmi les participants finaux.

Après son doctorat, elle a collaboré avec René Dumont sur des études du milieu interplanétaire et de la lumière zodiacale. Ces observations ont donné la première carte globale de l’intensité et de la polarisation de la lumière zodiacale et ont fourni des contraintes sur les propriétés physiques locales des particules de poussière interplanétaires.

Anny-Chantal a participé à la campagne internationale lors du retour de la comète de Halley en 1986 à la fois avec des observations depuis le sol et en tant que PI de l’expérience OPE à bord du vaisseau spatial européen Giotto, qui a observé la polarisation linéaire dans le coma interne de Halley. Les résultats ont montré la présence de particules solides de faible densité et la diffusion de la lumière principalement par de grosses particules. Son travail a permis de définir une classification des basée sur leurs courbes de phase de polarisation, un résultat encore discuté dans la communauté astronomique aujourd’hui. Elle a également étudié les régions internes du coma cométaire par imagerie polarimétrique.

Elle a poursuivi ses travaux sur l’étude de la diffusion de la lumière par des particules irrégulières en développant des installations en laboratoire et en microgravité (telles que PROGRA2, CODAG et ICAPS-LSU) pour étudier simultanément les courbes d’intensité et de phase de polarisation des particules s’agrégeant en microgravité. Une version réduite de l’expérience ICAPS volera prochainement à bord d’une fusée TEXUS.

La participation d’Anny-Chantal à la mission Rosetta s’est concentrée sur la détermination des propriétés physiques du noyau cométaire et des particules de poussière éjectées. Il a été démontré que ces particules présentaient des structures fractales jusqu’à des échelles nanométriques avec une composition dominée par la matière organique. Anny-Chantal a également été la PI du nanosatellite étudiant EyeSat lancé par le CNES en 2019. Enfin, elle a participé activement au développement de la caméra EnVisS, un imageur polarimétrique multi-longueur d’onde de la sonde spatiale Comet Interceptor de l’ESA qui sera lancée en 2029 et dédiée à l’observation d’une comète passant pour la première fois dans le système solaire interne ou interstellaire.

Anny-Chantal Levasseur-Regourd au Forum France Culture 2015 (crédit photo Pamputt

Anny-Chantal a combiné dans son travail des observations terrestres et spatiales ainsi que des simulations en laboratoire et numériques pour mieux comprendre les propriétés physiques des particules de poussière solides éjectées des comètes. L’objet de ses études était principalement lié aux petits corps du système solaire, les et les astéroïdes avec leurs similitudes et leurs différences, les particules solides qu’ils éjectent et le milieu de poussière interplanétaire qui résulte de leurs interactions.

Elle a été nommée professeur d’ et de physique spatiale en 1985 et est devenue professeur émérite en 2013.

Elle a supervisé sept doctorants. Enseignante dévouée, elle n’a jamais hésité à motiver ses élèves à donner le meilleur d’eux-mêmes et a contribué à les faire progresser en tant que chercheurs. Elle s’est montrée particulièrement enthousiaste à l’idée d’appuyer et soutenir la reconnaissance et l’avancement de ses collègues femmes.

Elle a développé de nombreuses collaborations nationales et internationales dans tous les domaines d’étude des petits corps du système solaire et de la diffusion de la lumière par les particules solides qui ont abouti à 179 articles publiés dans des revues à comité de lecture (+241 abstracts de conférence).

Anny-Chantal aimait partager sa passion et elle a participé à l’écriture d’ouvrages de vulgarisation sur l’astronomie (5 livres) et à des conférences télévisées (par exemple sur canal-U). Elle a donné de nombreuses conférences de vulgarisation et animations de la communauté astronomique. Elle a notamment été présidente du comité français pour l’organisation de l’Année internationale de l’ 2009. L’astéroïde 6170 est nommé Levasseur en son honneur. En reconnaissance de son travail scientifique, elle est nommée Officier de la Légion d’honneur en 2013 et a reçu les prix suivants : prix Thorlet de l’Académie des sciences (1976), prix Glaxo de vulgarisation scientifique (1982), prix des Dames de la Société Astronomique de France (1986).

Elle était la mère d’Estelle et d’Isabelle, et la grand-mère de Charlotte, Alice, Théodore, Thomas, Anna et Léonard.

Pour ceux d’entre vous qui la connaissaient, vous pouvez laisser un message sur :

https://www.forevermissed.com/aclr/about

Articles relatifs

Laisser un commentaire